FOIRE AUX QUESTIONS


Q: Les étudiants reçoivent-ils un Blackberry? Si oui, à quelle fréquence sont-ils censés le vérifier?

R: Actuellement, seuls les stagiaires reçoivent un Blackberry. Il n’existe pas de ligne directrice précise ni d’attentes ou d’exigences sur la fréquence à laquelle il faut vérifier son Blackberry. Cet appareil permet aux étudiants de faire preuve de souplesse et de pouvoir travailler à distance.


Q: Les étudiants de Blakes ont-ils un quota d’heures facturables à remplir?

R: Non, les étudiants de Blakes n’ont pas de quota d’heures facturables à remplir.


Q: Existe-t-il un programme officiel de mentorat? Qu’est-ce qui distingue ce programme?

R: Il existe chez Blakes un programme officiel de mentorat et, depuis fort longtemps, Blakes offre une base solide pour les carrières en droit grâce à son mentorat de premier ordre. Nos associés ont profité des conseils éclairés des membres plus chevronnés du cabinet, et le cabinet en tire doublement parti lorsque ces conseils sont transmis à nos étudiants. Au cours de chaque rotation, les étudiants sont encadrés par un mentor dont le rôle est de faire en sorte que les étudiants soient intégrés dans leur groupe de pratique respectif et qu’ils se voient attribuer du travail diversifié et intéressant. Le programme de mentorat est unique, car certaines des activités sociales sont réservées aux mentors et aux étudiants. On demande aux étudiants leurs commentaires et dans certains bureaux, comme par exemple à Toronto, on élit un « mentor de l’année » pour récompenser et reconnaître un mentor hors pair. Le nombre de nominations démontre le succès de notre programme de mentorat.


Q: Quelles sont les caractéristiques, selon vous, qu’un étudiant doit absolument posséder pour exceller chez Blakes?

R: Certaines caractéristiques sont essentielles à l’étudiant qui veut exceller chez Blakes, par exemple de fortes habiletés de présentation et d’analyse ainsi que de la créativité il doit être bon travaillant et posséder de grandes habiletés intellectuelles. Les étudiants doivent être disposés à chercher des mandats et à établir des liens avec les associés et les autres avocats du cabinet. .


Q: Les étudiants peuvent-ils s’attendre à travailler directement avec les associés sur certains mandats, ou leur travail leur est-il assigné surtout par les autres avocats?

R: Les services complets qu’offre le cabinet dans pratiquement toutes les facettes du droit des affaires font que le travail et les occasions qu’on y rencontre sont illimités. Le travail peut provenir d’associés et d’autres avocats et les mandats varient, qu’il s’agisse de rédiger des notes de service, de faire des recherches, de se présenter en cour, d’effectuer des travaux juridiques bénévoles ou de procéder à des vérifications diligentes. Par exemple, un de nos étudiants a été détaché à notre bureau du Bahreïn où il travaille directement avec l’associé directeur.